Imagine ton bord de mer !

Auteur avatarMaud Milliet | Dernière modification 8/12/2020 par Maud M.

Pas encore d'image

Jeu participatif et évolutif pour imaginer des stratégies de gestion du littoral, atteindre des objectifs différents, et évaluer leur impact économique et écologique.
Licence : Attribution (CC-BY)

Introduction

L'objectif de ce jeu est de faire réfléchir les participants et de les mettre dans le rôle d'acteurs de la gestion durable du littoral, dans une démarche de concertation inspirée de la Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC).


Chacun joue le rôle d’un habitant d’une commune littorale, membre d’un collectif de citoyens, mais aussi acteur « expert » du bord de mer par son métier, son engagement comme élu ou sa passion. Les équipes, comme un collectif de citoyens, doivent discuter et imaginer et proposer des actions pour atteindre des objectifs, en gérant un budget et un capital environnemental. Chaque action mise en place a un coût économique et un impact écologique (positif ou négatif).

Étape 1 - Préparer le matériel

- imprimer chaque planche de jetons (imprimer une planche par équipe) en couleurs recto-verso (ou en noir et blanc puis colorier les jetons), les découper. Pour rendre les jetons moins fragiles, on peut les coller sur un support en " cartonnette" dont sont faits les paquets de céréales ou de gâteaux.

N.B : on peut aussi utiliser des jetons de poker ou des bouchons de bouteilles en guise de jetons, si l'on en a suffisamment.

- imprimer et découper un lot de cartes "Objectifs",

- imprimer et découper un lot de cartes "Action", un lot de carte "Action" vierges et un lot de cartes "Expert" par équipe



Étape 2 - Démarrage du jeu

Constituer 2 à 4 équipes comptant chacun 3 à 5 participants.


Objectifs, 2 variantes possibles :


- soit chaque équipe tire deux cartes « objectifs », et les équipes vont jouer chacune avec des objectifs différents de ceux des équipes voisines, et se présenteront en fin de jeu leurs objectifs et stratégies mises en place.

- soit l’animateur tire deux cartes « objectifs » communes à tout le groupe, et chaque groupe doit proposer ses propres solutions pour atteindre le même objectif.


N.B : Les objectifs proposés ne sonrt que des exemples. il est possible d'imaginer d'autres objectifs, en fonction de son territoire. On peut aussi s'appuyer sur une photo aérienne de sa commune et réfléchir à des objectifs très concrets : restaurer tel milieu, améliorer l'aspect ou diminuet l'imact environnemental de telle installation, répondre à tel besoin de la population...


Cartes « expert » et cartes « action »


Chaque joueur tire une carte « expert », pour découvrir son rôle et prend les cartes « action » associées au profil de son « expert ».

D’autres cartes sont mises à disposition du collectif de citoyens (dont tous les joueurs font partie), celles-ci sont posées à la vue de tous sur la table.

D’autres cartes « action » vierges sont mises à disposition pour imaginer des propositions d’actions ensemble, en tenant compte de l’avis de tous les participants.


Capital économique, capital écologique


L’ensemble du groupe doit gérer un budget de départ (capital économique), représenté par des jetons jaunes, et dispose d’un capital écologique de départ représenté par des jetons verts.

En mode « débutants » le jeu démarre avec un capital économique de …. jetons jaunes et un capital écologique de ….. jetons verts.

Après une ou deux parties, ou avec des joueurs à l’aise, on peut augmenter la difficulté en réduisant le nombre de jetons disponibles au départ.

Au centre de la table où est installée chaque équipe, on place la « banque », constituée de trois récipients (pots, verres, ou bols). Dans un pot on déposera, pour chaque carte action posée, le nombre de jetons jaunes indiqué sur la carte, dans un autre les jetons verts perdus pour chaque atteinte à l’environnement littoral. Le 3ème pot est une réserve de jetons verts qui peuvent être accordés comme bonus en cas d’actions favorables à l’environnement.

L’équipe reçoit son capital dans deux pots/verres/bols, contenant l’un les jetons jaunes de départ et l’autre les jetons verts. Les joueurs prennent une feuille de papier sur laquelle ils inscrivent en grand « ACTIONS ».

Étape 3 - Déroulement du jeu

Pour atteindre leurs objectifs communs, les participants doivent se concerter, débattre, et formuler des propositions d’actions (une par tour).

Les équipes peuvent utiliser des cartes avec des propositions toutes faites d’actions ou créer leurs propres propositions, tout en veillant à ne pas épuiser leur budget ni avoir un impact trop négatif sur l’environnement littoral.

A l’issue de chaque tour, lorsque toute l’équipe se sera mise d’accord, l’action retenue pour ce tour de jeu est posée sur la feuille d’actions.

Une fois posée, l’action ne peut plus être annulée. On donne alors à la banque les jetons jaunes et/ou verts indiqués sur la carte ET la banque peut aussi donner des jetons verts à l’équipe lorsqu’une carte accorde un bonus écologique.


Fonctionnement des cartes « action »


Chaque carte comporte un coût économique (noté -x), un score d’efficacité pour atteindre l’objectif (code couleur et note d’efficacité de 1 à 5/5) et un impact écologique, bonus ou malus.

Le capital écologique représente l’état des milieux naturels du littoral concerné. On le représente avec un pot/verre/bol contenant tous les jetons verts au départ. A chaque atteinte environnementale due à une action, on enlève le nombre de jetons correspondants. Certaines actions/mesures restaurent des points de capital écologique. Certains actions apportent un bonus économique (par exemple en attirant des touristes ou des investisseurs), qui réduisent la dépense globale, mais la banque ne rend jamais d’argent aux équipes.

Exemples de cartes « action » proposées : installer des container pour le recyclage des déchets , construire une aire de carénage, installer des hydroliennes, installer un élevage d’huîtres, construire une digue de protection de la côte, sensibiliser le public à la pêche responsable, créer un comité citoyen pour faire des propositions aux élus, remettre du sable sur la plage, replanter des plantes sur les dunes, subventionner l’agriculture biologique et/ou raisonnée, restaurer une zone humide de bord de mer, interdire le passage sur les dunes en installant des ganivelles pour empêcher le piétinement…


Cartes action des experts


Chaque citoyen.ne a aussi un rôle d’expert.e dans un domaine particulier. Il.elle dispose grâce à cela d’actions spécifiques, qu’il.elle peut proposer au collectif citoyen. A lui.elle d’argumenter, si ses actions lui semblent adaptées à l’objectif,pour apporter sa contribution.


Création de nouvelles cartes actions


Les cartes actions proposées ne sont qu’une aide pour les équipes. Le collectif de citoyens peut (et doit!) proposer des actions nées de leurs réflexions et de leurs échanges. Pour chaque action nouvelle, le collectif citoyen devra compléter une carte vierge décrivant l’action, mais aussi évaluer son coût économique et son impact écologique en discutant et en prenant exemple sur le coût économique et l’impact écologique des autres actions (par exemple si construire un port a un coût économique de 5 jetons jaunes, construire une digue de protection coûtera forcément moins cher : 2 ou 3 jetons. Si mener des actions de sensibilisation du public à l’environnement donne un bonus écologique de 2 jetons, restaurer une zone humide va donner un plus gros bonus écologique, 4 ou 5 jetons).

Étape 4 - Arbitrage et fin du jeu

L’activité s’arrête quand une équipe pense avoir atteint les 2 objectifs, OU si le capital écologique est détruit (stock de jetons épuisé), OU si le budget est épuisé.

Il faut mettre en place au total un minimum de 4 actions jugés pertinentes pour atteindre chaque objectif. Certaines actions répondent à plusieurs objectifs (la construction d’un port de plaisance va par exemple créer des emplois et générer des revenus pour la commune et attirer des touristes, la restauration d’une zone humide va limiter les pollutions agricoles et urbaines, améliorer l’environnement et peut aussi attirer des touristes).

Le.la.les animateur.trice.s sont juges, ils discutent avec les équipes pour définir si les actions proposées ont permis d’atteindre ou non les objectifs, et si les coûts économiques et écologiques des actions imaginées par les équipes sont bien évalués (sinon une équipe peut essayer de tricher !).

Si les objectifs sont atteints, on fait le point sur le score de budget et le capital écologique de chaque équipe et on compare les stratégies mises en place. Qui a dépensé le plus ? Qui a le mieux préservé l’environnement ? Débattre sur les avantages et les inconvénients de chaque stratégie. On peut faire un second tour en gardant les mêmes objectifs, avec pour objectif supplémentaire : faire mieux qu’au tour précédent en matière d’environnement et/ou d’économie.

Comment ça marche ?

Observations : que voit-on ?

Il est parfois compliqué dans un collectif de proposer des actions concrètes approuvées par tous les acteurs du littoral, car les intérêts, leurs priorités et leurs préoccupations ne sont pas les mêmes.


Mise en garde : qu'est-ce qui pourrait faire rater l'expérience ?

Certaines notions peuvent sembler complexes, notamment pour les plus jeunes, et les équipes peuvent manquer d'idées. Ne pas hésiter à simplifier le jeu si besoin en éliminant ou en ajoutant des actions avec un voabulaire adapté à l'âge des participants, à réduire le nombre d'objectifs à atteindre.

La priorité est de faciliter l'échange d'idées entre les joueurs, et que ceux-ci comprennent qu'il existe un très grand nombre de stratégies et de mesures de gestion du bord de mer, mais que chaque décision a souvent un coût économique et un impact environnemental, qui fait anticiper, compenser ou réduire.

Explications

La gestion d'un littoral nécessite de prendre en compte à la fois des impératifs économiques (développer ou maintenir l'emploi, la pêche , le commerce ou le transport maritime...), écologiques (protéger et mettre en valeur les milieux naturels et les ressources, même si celles-ci peuvent être exploitées), et sociaux (améliorer ou préserver le cadre de vie, répondre aux besoins des populations...). Une politique de gestion intégrée des zones côtières demande à chacun de faire des efforts, parfois des concessions, et de réflechir collectivement et non individuellement, mais aussi d'imaginer le futur.

Plus d'explications

Cartes objectifs :

- Le niveau de la mer monte ! Le port, les habitations et les restaurants installés sur le littoral sont menacés de disparaître dans les prochaines années ! Prenez les bonnes décisions pour que les activités économiques (port, tourisme…) puissent se maintenir sans détruire le milieu naturel

- Pollution, je dis non ! La précédente équipe municipale n’a vraiment pas pris en compte l’environnement dans sa gestion. La situation est scandaleuse : on ne peut plus se baigner ni pêcher en bord de mer tellement l’eau est polluée ! La station d’épuration est devenue trop petite et déborde régulièrement, les eaux usées des bateaux du nouveau port de plaisance s’échappent jusque sur les plages, et les pesticides et les engrais utilisés sur les champs proches de la mer contaminent le littoral. Agissez rapidement pour améliorer la qualité des eaux !

- Indépendance énergétique : la population et la consommation en électricité augmentent fortement dans votre secteur, et les coupures de courant se multiplient, car la production d’électricité n’est pas suffisante. Trouvez des solutions !

- Paradis terrestre : vous souhaitez attirer de nouveaux touristes et habitants grâce à des plages de rêve et une nature préservée, pour développer l’écotourisme : plongée, randonnée, photo… Donnez un coup de pouce à l’environnement pour embellir votre littoral !

- La mer, pouah, c’est mouillé ! Beaucoup d’ habitants de votre commune ne connaissent pas bien le milieu marin et en ont un peu peur. Ils se contentent d’aller à la plage en été et de jeter leurs déchets partout. Trouvez comment encourager les petits comme les grands à découvrir, aimer et respecter leur bord de mer !

- Bassin d’emploi : Vous souhaitez développer l’économie de votre commune et attirer une plus forte population en créant des emplois et des loisirs. Prévoyez aussi de quoi couvrir les besoins en nourriture, en logement, commerces et assainissement, mais gardez un œil sur l’environnement pour ne pas transformer votre ville en cité de béton !

Il est possible d’inventer d’autres objectifs !


Dernière modification 8/12/2020 par user:Maud M..

Commentaires

Draft