Attribut:Animation

This is a property of type Text.

Affichage de 20 pages utilisant cette propriété.
A
Cette expérience peut s’intégrer à une animation sur la biologie, la génétique ou encore les techniques utilisées par la police scientifique. Selon l’âge des participants, l’animateur pourra recueillir les représentations du groupe sur ce qu’est l’ADN (de nombreuses idées reçues circulent sur ce thème), les enjeux de la recherche en génétique, ses applications, les progrès qu’elle pourrait apporter dans l’avenir et ses dérives possibles.  +
Chacun son verre et chacun l'apporte pour créer un instrument pour tous. Chacun son crayon pour jouer ensemble. Attention aux fausses notes et au rythme ! Reproduire une musique connue ou créer une musique ensemble. Rajouter un peu de couleurs avec des colorants différents dans chaque verre pour distinguer chaque notes de la gamme  +
Cette expérience est intéressante pour comprendre l’importance du pH dans les milieux aquatiques, pour aborder le thème de la pollution, ou encore pour compléter une animation sur le réchauffement climatique ou introduire le thème des énergies renouvelables et illustrer un argument en faveur du développement d’énergies décarbonées. En effet le réchauffement climatique est souvent traité dans les médias et l’éducation, mais l’acidification reste un phénomène peu connu du grand public, malgré son ampleur. Or la cause unique de l’acidification, l’excès de CO<sub>2</sub> produit par les activités humaines, demeure un sujet de préoccupation majeur pour son rôle dans le réchauffement climatique. Idéalement l’expérience demande de maîtriser les notions essentielles sur le pH, les acides et les bases. Il est donc conseillé de la proposer à la suite d’un parcours pédagogique ou d’une expérience plus générale sur le pH comme les tests d’acidité au chou rouge. Cette expérience peut aussi être suivie par une autre montrant la dissolution de coquillages qu’on observe dans du vinaigre, en prenant la précaution de bien insister sur le fait que celle-ci illustre de façon très accélérée et exagérée l’effet de l’acidification des océans sur les organismes calcifiants. En effet le pH du vinaigre est voisin de 2,5 tandis que le pH de l’eau de mer est en moyenne sur nos côtes de 8,1 et devrait descendre dans les siècles à venir à 7,7 ou 7,6 (en 2100). Il est aussi chimiquement impossible que le pH de l’eau de mer descende un jour sous la valeur de 7, et donc que l’eau devienne acide au sens strict, du fait de son pouvoir tampon. En revanche l’acidification actuelle fragilise déjà certains organismes calcifiants, et une baisse trop marquée du pH dans le futur pourrait conduire à la dissolution partielle du carbonate de calcium composant ces organismes et stocké dans les sédiments des mers et les océans. Il est très important de bien s’assurer que les participants comprennent que l’expérience illustre le phénomène d’acidification en l’amplifiant, car chez le grand public, notamment les jeunes, le nom du phénomène les amène souvent à croire « qu’on ne pourra plus se baigner » dans le futur, alors que l’eau de mer conservera son caractère basique malgré l’acidification. L’animateur pourra amener le groupe à réfléchir sur les conséquences plus progressives, mais aussi plus graves pour l’ensemble des organismes marins de l’acidification. Le phénomène est en effet déjà à l’origine d’un retard de croissance chez de nombreux mollusques cultivés par l’homme, et pourrait causer une raréfaction, voire une extinction, de très nombreuses espèces au fil des siècles. Dans le cadre d’une thématique consacrée aux pollutions marines, on pourra également réaliser une expérience sur la pollution des mers par les microplastiques ou encore sur les marées noires.  
Cette expérience peut être une première expérience autour de l’air. On peut, par exemple, après cette expérience s'intéresser à la bougie dans le bocal pour mettre en évidence que la nature n’aime pas le vide et cherche toujours à le combler.  +
On peut inscrire cette expérience dans le cadre d’une animation sur la capillarité. On peut commencer avec l’expérience de la fleur de papier capillaire en lien avec la montée de la sève dans les arbres puis aller plus loin avec cette deuxième expérience.  +
Cette expérience est intéressante avec un ensemble d’expérience sur l’air. On peut commencer par l’expérience « Ma chandelle fait grimper l’eau », qui met en évidence le fait que l’air froid prend moins de place que l’air chaud. On peut ensuite passer par cette petite expérience qui viendra expliquer un peu plus en détail le phénomène, mais surtout servira à mieux expliciter le principe de densité. On peut enfin finir par la construction d’une mini-montgolfière (Expérience « La montgolfière s’envoie en l’air ») Feu = danger. Pour limiter les risques, réalisons cette expérience dans un endroit à l'abri du vent (en intérieur et fenêtres fermées, c'est pas mal). Avoir de quoi éteindre le feu (un extincteur, sinon un verre d'eau on fait ce qu'on peut) est également une idée. En plus d'une expérience de physique amusante, cette manipe est aussi un "truc" de pilier de bar pour épater les copains sur le zinc, alors n'oublions pas la physique derrière !  +
L’expérience peut être une introduction à une série d’expériences sur l’optique. Cela permet de faire comprendre que la lumière blanche est en fait une lumière « multicolore ». On peut la compléter avec d'autres expériences ou réalisations sur la synthèse additive des couleurs, comme la fabrication d'un disque de Newton.  +
B
Animation sous forme de défis, solo ou collectif. Attention, l' utilisation des allumettes doit se faire par un adulte et dans un environnement sécurisé (éloigne autour de toi tous les éléments facilement inflamables).  +
Cette réalisation ludique peut être proposée seule ou dans le cadre d'un déroulé d'animations sur le thème des véhicules, des bateaux, ou plus spécifiquement du principe d'action-réaction, sur lequel on dispose d'un vaste panel d'expériences possibles. Une séance d'animation peut également être consacrée uniquement à des réalisations techniques. L'animateur peut diffuser la vidéo aux participants et leur proposer de reproduire le bateau, ou d'y apporter des améliorations, comme un système permettant de réalimenter régulièrement et facilement le « réservoir » central en eau (à l'aide d'un tuyau par exemple). Pour un groupe déjà expérimenté en réalisations techniques, on peut imaginer une animation en mode « défi », où les participants devront fabriquer des bateaux utilisant le plus grand nombre de systèmes de propulsion possibles. On peut imposer certaines contraintes ou donner des consignes supplémentaires, comme fabriquer des bateaux utilisant une réaction chimique (bicarbonate-vinaigre par exemple), d'autres utilisant un mode de propulsion basé sur l'air (air comprimé...), d'autres sur l'eau comme celui décrit dans cette expérience, d'autres utilisant l'énergie mécanique (roue à aube actionnée par des élastiques...), l'énergie électrique, l'énergie éolienne etc...  +
Il est indispensable de toujours pratiquer ce type d'expérience dans des conditions de sécurité optimales, de rappeler les consignes de sécurité aux participants et de s'assurer qu'un dispositif permettant d'éteindre rapidement tout début d'incendie a été prévu (bassine d'eau ou extincteur par exemple). Cette expérience, très spectaculaire, peut être proposée dans le cadre d'une thématique consacrée à la magie ou au feu. L'animateur présentera l'expérience avec la mise en scène de son choix (un tour de magie par exemple), puis invitera le groupe à réfléchir à la raison pour laquelle le billet n'a pas brûlé. Si les participants ne sont pas trop jeunes (adolescents et adultes) et que les conditions de sécurité sont réunies, on pourra proposer au groupe de tenter de reproduire l'expérience à partir d'un ensemble de matériel. L'animateur prendra la précaution de limiter la quantité d'alcool disponible pour éviter un risque d'incendie ou de brûlure, et de guider les participants en les incitant à formuler des hypothèses sur ce qui a pu protéger le papier de la flamme. Il les accompagnera ensuite jusqu'à ce que les bonnes proportions d'alcool et d'eau soient définies. Il est fortement conseillé de s’entraîner avec du simple papier ou des billets de banque factices le temps de bien maîtriser la manipulation ! Dans le cas d'un groupe d'enfants plus jeunes, l'animateur pourra aider le groupe dans les tests des hypothèses en se chargeant de réaliser la partie la plus délicate (enflammer et tenir le papier) et en donnant régulièrement des indices. Une fois le protocole trouvé, et les conditions de sécurité rappelées, l'animateur pourra permettre aux enfants de réaliser eux-mêmes l'expérience sous son contrôle.  +
En groupe: *Remplir individuellement le questionnaire “Qu’est-ce qui te rend unique”. *Rechercher les ressemblances et les différences entre les membres du groupe. Pour cela, choisir une personne parmi les participant·e·s, les autres forment un cercle autour d’elle en se tenant debout. *Prédire le nombre de caractères physiques (couleur des cheveux, des yeux…) nécessaires pour décrire cette personne de manière à la distinguer des autres membres du groupe. Puis énumérer les caractères dans l’ordre du questionnaire. Au fur et à mesure les participant·e·s ne possédant pas le même caractère que la personne volontaire doivent s’asseoir. *A la fin, la personne volontaire doit se retrouver seule debout. Si la liste de caractères ne suffit pas à la distinguer des participant·e·s encore debout, imaginer des caractères supplémentaires pour la différencier *Discuter des ressemblances et des différences entre les personnes du groupe, en ce qui concerne les caractères physiques : qu'ont-elles en commun ? Mais sont-elles toutes identiques ?  +
Préparer un grand quadrillage. Demander au groupe d'aider le Petit Bot à se rendre d'un point à un autre du quadrillage en donnant les bonnes commandes au Petit Bot grâce aux boites de contrôle.  +
Cette expérience s'anime très bien sous forme de défi : "Arriveras-tu à faire sauter ce bouchon ?" Elle peut s'intégrer dans un [https://www.wikidebrouillard.org/wiki/Group:Dilatation_et_rétraction_de_l'air parcours sur la dilatation et rétractation de l'air]  +
On peut inscrire cette expérience dans un cycle « orientation ». On peut imaginer une petite expédition en forêt/montagne/ville (suivant les possibilités), avec chasse au trésor ou course d’orientation, avec pour seul matériel, la boussole faite maison et une carte de la région, réalisée elle aussi en animation, grâce à des sites collaboratifs comme Open Street Map.  +
C
N’hésitez pas à raccorder le capteur de pression avec les fils électriques afin d’en faciliter sa manipulation. - Lors de la programmation, n’hésitez pas à paramétrer plusieurs LEDS pour avoir plus de précision.  +
- Cette expérience est basée sur l'observation d'un phénomène assez spectaculaire. Joue la carte du mystère et du suspens pour attirer l'attention de ton public ! - Demande de l'aide à un adulte pour l'utilisation des allumettes et éloigne autour de toi tous les objets qui peuvent s'enflammer facilement.  +
L’animation peut consister en un défi : on demande aux participants de tenter de séparer les différentes couleurs du feutre ou du liquide coloré de départ. On peut proposer un panel de matériel à disposition dans un premier temps, puis après avoir analysé les résultats des premiers tests en groupe, et testé les expériences qui apportent des éléments intéressants (par exemple constater que le feutre se mélange à un solvant), proposer uniquement le matériel décrit dans cette fiche et relancer le défi. Dans un troisième temps l’animateur peut guider le groupe en montrant un liquide montant par capillarité dans le papier filtre, ou en montrant une bande de papier filtre portant déjà une trace de colorant décomposé etc…  +
L’animation peut consister en un défi : on demande aux participants de tenter de séparer les différentes couleurs du feutre ou du liquide coloré de départ. On peut proposer un panel de matériel à disposition dans un premier temps, puis après avoir analysé les résultats des premiers tests en groupe, et testé les expériences qui apportent des éléments intéressants (par exemple constater que le feutre se mélange à un solvant), proposer uniquement le matériel décrit dans cette fiche et relancer le défi. Dans un troisième temps l’animateur peut guider le groupe en montrant un liquide montant par capillarité dans le papier filtre, ou en montrant une bande de papier filtre portant déjà une trace de colorant décomposé etc…  +
Cette expérience peut être réalisée avec un groupe ayant déjà vu les notions de bases sur le circuit électrique (fonctionnement et rôle du générateur, des dipôles, circuit ouvert ou fermé, court-circuit), qu’elle viendra compléter. On peut la proposer de différentes façons. Par exemple l’animateur peut réaliser avant le début de l’animation un circuit en série et un autre en parallèle avec quelques composants, et demander aux participants de reproduire des circuits similaires en utilisant une liste plus longue de composants, puis d’observer et d’analyser les résultats observés. L’animateur peut aussi mettre à disposition tous les composants et matériels et proposer aux participants de réaliser différents types de montage, sans leur proposer de circuit en exemple. Si le groupe a du mal à imaginer différents modes de branchement, l’animateur pourra alors les guider en s’appuyant sur les circuits déjà réalisés. L’animateur peut aussi proposer l’expérience sous la forme d’un défi, et le présenter avec une petite histoire. Par exemple en présentant un montage en série avec une introduction comme : « Vous êtes enfermé dans un placard, dans le noir (comme Harry Potter !). En tâtonnant, vous avez trouvé des composants électroniques dans une vieille boîte de jeu (appartenant à votre cousin Dudley). Vous avez réalisé un circuit pour pouvoir vous éclairer et lire vos livres (de magie), mais comme vous pouvez le voir, les ampoules ne brillent que faiblement. Essayez de refaire un montage qui permette d’obtenir plus de lumière avec les mêmes ampoules ! »  +
On peut par exemple: -Dessiner une forme au feutre sur un morceau de bois, et tenter de "pirograver" cette forme, grâce à la loupe - Dans le cas d'un camps, tenter d'allumer le feu de camps avec une loupe  +