L'instinct maternel existe-t-il ?

De Wikidebrouillard.

L'INSTINCT MATERNEL EXISTE-T-IL ?

Les déclarations récentes d'Elisabeth Badinter à propos des conduites maternantes chez les femmes ont suscité de nombreuses réactions, souvent négatives, et la primatologue Sarah Hrdy, auteur d'une somme sur ce qu'il est convenu d'appeler "les instincts maternels", a même été convoquée pour dire ce qu'elle en pensait.

La présentation de cette discussion à distance reprend comme titre l'affirmation de S. Hrdy: "Le comportement maternel a une base biologique" (Bibliobs) tandis que l'interview d'E.Badinter dans le "Nouvel Obs" est introduite sous le titre "La femme n'est pas un chimpanzé". "Discussion" bien mal partie ? On pourrait le craindre et les réactions de nombreux lecteurs, pour l'une contre l'autre, laissent à penser qu'ils sont tombés dans le piège de la sempiternelle opposition "nature-culture" qui commence par celle de "l'inné-acquis".

L'INSTINCT: Ce terme présente la difficulté d'être employé par tout le monde et dans des acceptions très différentes. En éthologie (étude du comportement animal) même il a été longtemps utilisé pour désigner les comportements considérés comme strictement déterminés génétiquement (K. Lorenz), jusqu'à ce que l'on pense à poser la question "how an instinct is learned ?" (J. Hailman). Dire d'un instinct qu'il existe ou pas, dépend tout d'abord de l'idée que l'on s'en fait ! S.Hrdy, qu'on se rassure, prend la précaution de souligner la complexité des comportements dits "instinctifs". Et si elle répète que le comportement maternel a des bases biologiques c'est pour mieux insister sur ses autres déterminants. Toutes choses que pas mal de gens comprennent aujourd'hui,...

L'HUMAIN: Après l'année consacrée à Darwin et à sa théorie de l'évolution biologique, bien peu de personnes ignorent qu'"Homo sapiens" est une espèce de mammifère (dont la lactation est une des caractéristiques), un primate (c'est à dire un singe) dont la parenté évolutive avec le chimpanzé semble définitivement établie. E. Badinter ignore-t-elle, ou nie-t-elle cela lorsqu'elle dit "La femme n'est pas un chimpanzé"? Ou, plutôt, veut-elle dire que la femme n'est pas seulement un chimpanzé et que l'espèce Homo sapiens est un singe très particulier ? L'affinité évolutive de deux espèces, aussi grande soit-elle, ne garantit pas leur continuité comportementale. La culture, la morale, le langage, proprement humains, ne transforment-ils et n'enrichissent-ils pas nos comportements "à base biologique" ? Et si, avant même sa naissance, les parents du jeune humain lui choisissent un nom, dira-t-on pour autant que ce prénom est inné ?

Voici deux citations tirées de la "réponse" de S. Hrdy à E. Badinter. Tout d'abord, "Les comportements complexes comme le maternage ne sont jamais totalement prédéterminés génétiquement ni produits par le seul environnement." Où voyez vous là que Hrdy réfute l'hypothèse de la "mère socialement construite" ?, sur une base biologique bien entendu ...

Enfin, "Dans mon pays, je m'inquiète beaucoup du devenir de la révolution féministe, tout comme Elisabeth Badinter le fait elle-même. Mais ma plus grande peur est que, en tant que société, nous perdions l'art d'élever des enfants, et avec lui beaucoup de qualités humaines comme l'empathie, la conscience, le soin aux autres qui se développent au cours du maternage de l'enfant..." Et puisque S.Hrdy parle de "l'art d'élever les enfants", peut-on reprocher à E.Badinter de préférer parler de "vocation maternelle", ... du moins tant que celle-ci n'est pas vue comme inscrite dans les gènes de nos mamans.


Les critiques de Badinter, sa conviction qu'il existe un dogme déterministe et biologique bien trop simpliste m'a aidé à clarifier ma propre pensée. De ce point de vue, nous pouvons apprendre l'une de l'autre. Une grande partie du problème vient de la façon dont le terme "instinct maternel" a été utilisé. Allez, j'avoue, ce paragraphe n'est pas de moi. C'est encore une citation de S.Hrdy, que je ferais volontiers mienne.

Mais faut-il encore renvoyer dos à dos ces deux féministes, l'une biologiste l'autre philosophe, ou ne peut-on souhaiter qu'elles échangent plus souvent ?

Le 17-02-2010

L'instinct: entre éthologie et évolution

Constatant que cette page est visitée, j'ai entrepris d'expliciter le petit texte qui précède. Ceci m'a amené à parler "éthologie" et "évolution" plus que je ne l'aurais pensé et à rappeler quelques discussions importantes, ignorées du grand public et quelquefois oubliées par les biologistes.

Je remercie tous les collègues qui m'ont nourri de leurs textes, conférences et suggestions. Tout particulièrement Jacques Gervet et Jean-Marie Vidal qui m'ont, durant l'année 2009, associé à leur discussion "informeltique" sur le thème de l'évolution de l'homme (Les deux ont des textes qui abordent la question, en cours de publication). Je n'ai pas toujours suivi leur point de vue. Naturellement toute autre critique sera bienvenue.

Pour la version actuelle (septembre 2010) de ce texte voir:

http://ecobio.univ-rennes1.fr/Fiches%20perso/MVancassel/note_080910.pdf

Portail des ExplorateursWikidébrouillardLéon DitFLOGPhoto mystèreJ'ai FaitPortraits
AR
HI

L'instinct maternel existe-t-il ?

Rechercher

Page Discussion Historique
Powered by MediaWiki
Creative Commons - Paternite Partage a l

© Graphisme : Les Petits Débrouillards Grand Ouest (Patrice Guinche - Jessica Romero) | Développement web : Libre Informatique